Comment se mettre à faire quelque chose de nouveau, et ceci au quotidien ?
Quelles sont les étapes que vous allez rencontrer ?
Comment surmonter les difficultés pour prendre une habitude utile ?

1. D’abord, il y a la découverte de la pratique

C’est la phase d’étonnement.

Prenons un exemple qui va nous servir de fil conducteur : vous découvrez, par exemple sur ce blog 😉 les vertus de la respiration profonde. Ça a l’air – c’est le cas de le dire – efficace !

Là, face à cette découverte, vous vous dites : « Pour de bon ? »

2. La consolidation du désir

Cela suffit parfois pour démarrer ? Bravo !

Mais bien souvent, nous avons besoin de plusieurs sources, plusieurs avis, plusieurs confirmations que cette pratique est utile et fonctionne.

Mon conseil : restez en veille sur le sujet concerné, ici la respiration donc, soyez attentifs aux informations qui la concerne, posez des questions autour de vous, et chercher d’autres sources.

Votre désir d’essayer se consolide, cela fait plusieurs fois que vous entendez dire que c’est intéressant. Cette phase de confirmation est plus ou moins longue.

Il y a alors le moment : « et si j’essayais ? »

Vous voyez déjà qu’il y a souvent 2 étapes avant d’avoir fait quoi que ce soit !

3. Le passage à l’action

Ca y est, c’est décidé, aujourd’hui vous commencez !

Vous ne savez pas trop faire, vous tâtonnez, vous n’êtes pas sur de vous, mais vous le tentez.

Idéalement, penser à évaluer votre situation de départ. Dans l’exemple de la pratique respiratoire, faites un bilan de votre état : comment je me sens physiquement, mentalement, émotionnellement, avant de démarrer.

Fixez-vous un planning : on dit souvent que pour acquérir une pratique, il faut 21 jours. Durant cette période, ce sont les 9 premiers jours qui sont les plus difficiles, c’est à dire une semaine et 2 jours. Donc, là, vous êtes un peu monomaniaque : « il faut que je le fasse, il faut que je tienne ». A partir du 10ème, à priori, vous êtes bien lancé pour réussir cette première expérience.

Mon conseil : mettez tous vos sens en éveil pour constater par vous même les 1ers effets de cette pratique sur vous. Qu’est ce que je ressens quand je pratique ? Qu’est-ce qui a changé ? Dans cette phase d’initiation, c’est essentiel d’observer ces petits changements par rapport à avant, ces premières récompenses de vos efforts.

Pensez aussi à observer « l’absence de ».
Je m’explique : on se dit qu’une pratique apporte quelque chose de positif. Oui, mais c’est aussi la disparition de quelque chose de négatif qui peut arriver.
Par l’exemple de la respiration profonde, vous constaterez plus facilement la diminution du stress que, pour ainsi dire, l’augmentation du bonheur.
La santé, c’est le silence du corps, plus qu’une sorte d’euphorie physique.

Donc, constatez. Constatez que vous n’avez plus mal ici ou là, que vous ne vous réveillez plus la nuit, que votre cœur tape mois etc.

Et fêter ces changements !

4. La déperdition

Vous êtes bien lancé à partir du 22ème jour, vous êtes confiant et peut-être – je vous le souhaite – cela suffira-t-il pour ne plus lâcher prise. Tant mieux et bravo pour votre ténacité ! Vous y êtes arrivé en 4 étapes seulement !

Mais, patatras, au grès par exemple des aléas de la vie (vous n’êtes pas chez vous, votre boulot entre dans une phase très prenante, vous avez des nouveautés à gérer etc.), vous pratiquez de moins en moins, vous sautez un jour, puis un autre…

Et vous arrêtez : phase interruption 🙁

Pas de panique : c’est votre chance ! C’est là qu’il faut être attentif au retour des difficultés que vous aviez réussi à éloigner grâce à cette nouvelle pratique.
Car les embêtements sont bien plus faciles à constater : ce fameux mal de dos revient, vos angoisses remontent, etc. et vous les connaissez bien ces signes, ça fait des années que vous les avez !

Donc, c’est ok si vous arrêtez : profitez-en pour regarder ce qu’il se passe.

Comme l’a dit Ajahn Chah (moine bouddhiste thaï) : « Toute véritable transformation sera précédée d’un grand moment d’inconfort, c’est la le signe que vous êtes sur le bon chemin ».

5. Un retour, mais plus conscient

Depuis que vous avez arrêté, vous voyez que les embuches reviennent.

Vous commencez à ressentir maintenant comment vous êtes en l’absence de telle ou telle pratique !

Et c’est énorme ! L’envie de recommencer va venir, et vous n’êtes plus un grand débutant, vous avez déjà fait un passage à l’action !

Alors, vous vous y remettez (c’est quand même agréable d’avoir moins d’angoisses ;), mais cette fois avec beaucoup plus de conscience, une sorte de phase lucide.

Ainsi, cette pratique devient petit à petit une sorte de besoin, vous avez ça maintenant dans un coin de votre tête, comme celui de savoir que dormir est bien utile quand on est fatigué !

Certes, il peut y avoir de nouvelles rechutes, mais cette fois vous sentirez pleinement et totalement ce qui se passe.

Et là, mon conseil, c’est d’avoir de l’empathie avec vous même, une sorte d’auto-compassion. Personne n’est parfait, ne serait-ce qu’à cause de circonstances extérieures qui peuvent vous empêcher de pratiquer (un long voyage par exemple) pendant quelques temps.

Vous avez maintenant toutes les clés en main : suffisamment de pratique pour savoir ce que cela apporte, suffisamment de conscience pour observer ce qui se passe sans.

6. Enfin, une pratique devenue naturelle : une habitude !

Vous êtes (re)lancé ! Et à partir de là, vous allez affiner, adapter la pratique à votre façon de faire, varier les conditions, découvrir de nouveaux effets, aller de plus en plus loin, et cela deviendra de plus en plus naturel, efficace, évident, presque inconscient…

Un jour ou 2 de ratés ? Vous le savez/sentez, c’est la vie !

Vous avez un nouvel outil à disposition, un nouveau bagage, une nouvelle capacité. Ce n’est plus une phase, c’est en vous !

Vous le voyez, 6 étapes pour prendre une habitude, c’est long. Soyez patient avec vous même !

Bonne pratique, bonne expérience !

sed sem, justo odio venenatis Praesent
Logo Ilyatoujoursunesolution.com

Ne rater aucun article !

Votre adresse email est en sécurité et ne sera jamais donnée à qui que ce soit

Merci pour votre inscription et à bientôt !

Pin It on Pinterest